Mots à mots infinis...

14 septembre 2017

Précieux

Document A-Marie

Posté par A-MG à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Face au monde

Enfiévrés
les miroirs
chaleur-douceur...
Violence de l'orage
tonnerre
la blé tremble.
Cheville de feu
brisant les lacs
des forêts intenses...
Au milieu des sanves 
je te libère.
Au saint du néant
le satin des pierres a palpité.
Pleurer,
verser,
étendre,
déployer
ce que dit l'âme.
Pleurer face au monde... être dégoûté des autres...
mais les rechercher.

Posté par A-MG à 19:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2017

20170524_182348

Posté par A-MG à 21:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

On entre en poésie

 

 

On entre en poésie

Pour croire que l’avenir est infini

Que le grand Amour de notre vie

Nous attend là, au coin.

 

On entre en poésie

En rêvant de fleurs dans les herbes folles .

En imaginant que la vie est un cadeau

Et que vieillir est toujours trop tôt.

 

On entre en poésie

 Comme si l’on pénétrait dans un château

Les yeux brillant d'un tel cadeau

A la recherche d'un trésor et de lumières.

 

On entre en poésie

Comme dans une réunion

Il n’y a pas d’ordre du jour

Et beaucoup d’anarchie.

 

On entre en poésie

A pattes de velours

Face au réel  si difficile

Pour y faire face, nos bras s’enlacent.

 

On entre en poésie

Afin de fuir la mélasse

De croire que ce soir à  table

Il y aura des toasts et du champagne

 

On entre en poésie

Car Rimbaud est mort trop tôt

Que Baudelaire nous transporte si loin

Que le retour en est incertain.

 

On entre en poésie 

                          ...pour se parler, enfin...

Posté par A-MG à 20:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2017

Consolation

Consolation

 

Console - moi du monde

Des nuages qui fécondent

Qui retombent

 Sur les autres

Les yeux pleins de pluie

Inconsolés.

Fais- moi entrer 

Enferme-moi

Dans la ronde de tes bras.

Posté par A-MG à 20:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Gina

Gina

 

 J'ai éteint le feu dans la cheminée

Nous sommes en plein été
Aux soleils , j'ai croqué du maïs
cueilli
à la porte du cimetière.

Elle s'appelait Gina
petite- fille du cousin de mon grand-père
Elle venait
de Milan.
Gina me tenait la main.
dans le village.
Nous revenions de la pinède 
Où elle avait embrassé un garçon...

Posté par A-MG à 20:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Enfance

Dans le bus

La fenêtre est là

Elle se pâme

Un arrêt survient

Un enfant dehors fait

une grimace de singe

L'enfant devant moi

lui tire une langue , toute rose...

Posté par A-MG à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Asie

Asie

 

J'ai visité le bord de plage avec un Japonais

Sur le parvis de l'église de la ville

Un vieil homme était accroupi

Sa peau sombre était mangée par ses rides

Devant lui 

posé par terre

un bol vide

Il y a t-il au Japon 

des églises et des mendiants

sans bol de riz?

Au restaurant Chinois

C'est le chut - chut

Car j'écoute la conversation d'à côté...

Posté par A-MG à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Saisir un instant, saisir le temps...

DSCF4202

Posté par A-MG à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J'entends

 

J'entends             

                                            à Philippe

 

J'entends ton rire se lever

Comme un matin heureux et bleu...

J'entends tes joues presqu'oranges

Qui enlèvent le blues des cauchemars

de la nuit....

Posté par A-MG à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]